Aller le contenu

Changer ses habitudes

J’ai une mauvaise habitude quand j’écris ce post chaque matin, c’est de tirer la peau des lèvres. C’est souvent, dans des moments de concentration ou d’anxiété, et je ne me rends même pas compte.

La seule solution que j’ai trouvée, c’est le rouge à lèvres. Mes doigts maculés de rouge me rappellent vite à l’ordre.

Mais se séparer d’une habitude, c’est difficile.

C’est une action qu’on effectue sans trop réfléchir, car on l’a déjà fait un 1000 fois avant: prendre un dessert après le repas, consulter son téléphone au réveil ou faire le trajet travail-maison en mode pilote auto.

Le cerveau aime bien les habitudes: pas besoin de réfléchir ou d’exercer un quelconque pouvoir de décision, juste à reproduire un comportement.

En changer, ça demande un gros effort.

Souvent, dans un moment de lucidité, on veut en changer 10 à la fois. “À la rentrée, je commence la course à pieds, je mange sain et je médite tous les matins après avoir bu un grand verre d’eau”.

Qui n’a jamais échoué au bout d’une semaine me jette la 1ère pierre.

Le but, c’est de créer des nouvelles habitudes qu’on gardera à vie, pas un feu de paille qui va s’éteindre au bout de 3j et nous décourager.

Alors même si on est super pressés de mettre en place ce nouveau lifestyle, la clef d’un changement durable, c’est la patience.

Une habitude après l’autre.

  • La première étape, c’est d’incarner à nouveau nos habitudes.

Forcer le cerveau à se mettre à nouveau sur ON pour effectuer l’action en pleine conscience. Par exemple, avant de prendre mécaniquement mon téléphone le matin et désactiver en 3 sec le mode avion, je fais PAUSE.

Juste une demi seconde, mais assez pour prendre conscience de mon action et peut-être reposer mon téléphone.

  • La seconde étape, c’est de trouver une nouvelle habitude.

Donner une alternative au cerveau. Ne pas avoir à réfléchir à comment combler le vide, c’est moins de chance de retomber dans la solution de facilité de la vieille habitude.

Peut-être que 15min de méditation quand on est pas encore trop à l’aise avec la pratique, c’est un peu ambitieux.

Le mieux, c’est quelque chose de simple, qu’on maîtrise déjà, pour éviter de se décourager.

Allons-y petit à petit, car ces changements-là, c’est pour la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.