Aller le contenu

Mon expérience chamanique dans la forêt amazonienne (ayahuasca)

Pour mes 26 ans, j’ai décidé de prendre de l’Ayahusca.

 

L’aya, ou yagé, est une liane aux propriétés hallucinogènes consommée par les chamans de la forêt amazonienne.

Considérée comme la « plante mère« , la guérisseuse, elle engraisse aussi des charlatans prêts à faire payer le prix fort à des touristes en quête de l’expérience qui changera leur vie.

 

J’ai eu la chance de vivre cette expérience au sein d’une communauté indigène, Santa Rosa de Huacaria.

 

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je t’emmène revivre avec moi cette nuit intense au coeur de l’Amazonie péruvienne.

Ce podcast n’a pas pour but d’inciter d’autres personnes à tenter l’expérience ni à en faire la promotion. Prenez soin de vous.

 

Stef

Si le podcast t’a plu, les articles de la catégorie Voyage devraient t’intéresser.

Pour échanger, débattre ou me donner ton avis, écris-moi en commentaire ou sur Facebook et Instagram @ bluelipsworldtour

Et pour recevoir des petites graines de réflexion et de motivation directement dans ta boîte mail, n’hésite pas à t’inscrire à la newsletter !

2 Comments

  1. Expérience super intéressante! Même si je ne pense pas qu’elle soit faite pour moi (j’ai vraiment un problème avec le fait de « perdre le contrôle »). En tout cas, ton observation sur le fait de rendre certains produits accessible à certaines population sans en mesurer les conséquences fait écho en moi. Je n’ai pas vraiment d’expérience personnelle là-dessus (enfin, pas de population « éloignée » comme celles de la forêt Amazonienne en tout cas) mais j’ai un ami qui en a plein et avec qui on parle souvent de ce genre de sujet.
    Comment es-tu sortie de cette « coquille vide » du coup ? (Si tu y es vraiment parvenue)

    • Stef Bluelips Stef Bluelips

      Merci Amandine ! C’est intéressant, jai beaucoup eu cette question de perte de contrôle qui est revenue. Pas tant chez moi (pourtant j’étais un control freak avant de commencer à voyager).
      Après ça j’ai beaucoup écrit et ralenti le rythme au maximum, et je me suis entourée de choses positives (lectures, humains…) et beaucoup de nature (pour ce qu’on peut en trouver à Cusco aha)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.