Aller le contenu

Le multi-tasking n’existe pas

J’ai tendance à faire toujours plusieurs choses en même temps.

Scroller machinalement sur les réseaux sociaux en écoutant un podcast.
Écouter ma collègue raconter son week-end tout en répondant à mes mails.
Lire les commentaires en même temps que je regarde une vidéo.

J’ai l’impression que je peux gérer plusieurs choses à la fois, sans préjudice pour l’une ou l’autre des tâches.

En fait, je me mets le doigt dans l’œil, et pas qu’un peu.

Quand je pense être efficace en continuant de rédiger mon mail alors que je prends un appel, c’est tout le contraire qui se produit.

Soit je déconnecte une fraction de seconde de la conversation (que je comble par des “hein-ha”) soit je perds le fil de mon mail et de ma pensée.

Plusieurs études ont montré qu’on ne peut pas utiliser efficacement le même canal (ici le langage) pour deux tâches simultanées.

On a beau essayé très fort, ce n’est pas comme ça que le cerveau fonctionne.

On n’est pas des machines.

On se trompe soi-même avec une illusion de productivité entretenue par la valorisation faite par la société de ces gens capables de gérer plein de choses en même temps.

C’est vrai que quand j’ai 5 dossiers d’ouverts, je donne l’impression que je gère.

En fait, je perds du temps à naviguer de l’un à l’autre.

Chaque fois, et même si c’est rapide, le cerveau doit se replonger dans les détails, le contexte.

C’est coûteux en énergie et mine de rien, c’est stressant.

Si on voulait vraiment être productif, on devrait se plonger dans un seul dossier. Dans une seule tâche, sans se laisser distraire.

Mais comment faire quand on est constamment sollicités par le téléphone, les collègues, ou les mails qui pop-up dans un coin de l’écran ?

Chaque fois que notre attention est détournée, le cerveau met plusieurs minutes à retrouver le même niveau de concentration.

ARTE a diffusé le super documentaire “Hyperconnectés : le cerveau en surcharge” qui illustre très bien tout ça (disponible sur Youtube).

Hyper sollicités, sans arrêt distraits, notre capacité de concentration a fortement diminué.

Heureusement, ça s’entraîne.

Et ça demande peut-être aussi de revoir notre image du “multitasking”, de l’open space, et de débrancher le téléphone, si on veut vraiment être productif.

Je te parle de ma méthode pour rester concentrée : la Méthode Pomodoro.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.