Aller le contenu

Le sens de la vie. Spoiler: il n’y en a pas

J’ai du mal à comprendre pourquoi on cherche un sens à la vie. Pourquoi on s’obstine à vouloir trouver du sens là où il n’y en a pas? 

Au contraire, moi ce qui me rend heureuse, c’est de me dire que la vie n’a aucun sens, aucun but autre que celui de la vivre.

Tout le reste, les attentes des autres, les obligations, nos propres peurs et barrières, tout devient absurde quand on prend de la hauteur et qu’on se rappelle qu’on est rien qu’un animal dont l’existence n’est qu’un clin d’oeil à l’échelle de l’Univers.

Quand on se rappelle qu’il n’y a pas de destin mais que des choix, du hasard et des coïncidences qu’on interprète.

La vie elle-même est due au hasard, à des combinaisons, des mutations.

Et au milieu de tout ça, notre espèce a réussi à dominer les autres et à se hisser au sommet de la chaîne alimentaire.

On en est pas moins des primates parmi d’autres, et des mammifères parmi d’autres. On est au sommet d’aucune pyramide.

Or, pour tous les autres animaux, le “sens de la vie” c’est de se maintenir et de se reproduire.

C’était le cas pour notre espèce aussi, mais 2500 ans de philosophie, la sécurisation de la reproduction même pour les mâles non-dominants grâce au mariage et la délégation de la satisfaction de nos besoins primaires nous l’a fait oublier.

Aujourd’hui, on s’offusque à coup de “on est pas des animaux quand même !”

Quelle ironie, quand on sait que seules la socialisation et un ensemble de règles nous empêchent d’uriner au milieu de la route…

Mais si la question de la subsistance et de la reproduction sont devenues secondaires, voire obscènes pour justifier le pourquoi de nos existences, il faut bien combler le vide.

Il y aurait forcément une mission, une raison d’exister, pour des êtres qui considèrent leur existence personnelle comme le centre de l’Univers.

Alors que se rappeler notre modeste place dans l’Univers, réaliser que nous ne sommes que des animaux, c’est LIBÉRATEUR.

On est là que pour vivre un temps, et ça n’a aucun sens.

Alors à quoi bon tenter de plaire aux autres ou se mettre la pression pour “réussir” sa vie selon des standards établis par d’autres ?

Si la vie n’a aucun sens, alors il ne nous reste qu’une chose à faire: la vivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.