Aller le contenu

Les besoins primaires

Depuis 1 mois, je fais du sport à la maison.

Petit yoga le matin, séance de fitness le soir…

Ça fait vraiment du bien, mais j’avoue que j’étais un peu réticente au début.
Je n’ai jamais été très motivée à la maison. C’est un peu toi et ta volonté, et franchement, il y a des choses plus moelleuses sur lesquelles se poser qu’un tapis de gym.

Le sport et moi, ça a toujours été par période.

Je me motivais et j’étais super contente. C’est génial cette sensation d’accomplissement et d’énergie retrouvée après transpiré et senti ses muscles travailler.

Et puis une période plus chargée au travail, des vacances ou d’autres objectifs en tête, et je lâchais l’affaire.

Pourquoi, alors que ça fait tant de bien ?

Ma première idée, c’était qu’avant de faire du bien, parfois ça fait du mal. Ça demande de repousser ses limites.

Mais en vérité, je crois que c’est une question de mauvaises priorités.

Nos besoins de base ne sont PAS notre priorité.

Dormir, bouger, s’hydrater, cuisiner pour bien manger, ce sont bien nos fondations…

Et les premières choses qu’on zappe dès que le temps vient à nous manquer.

On devrait les prioriser. Un corps sain dans un corps sain, tout ça.

Mais on se souvient tous de l’école. Il y avait tous les cours et puis… le cours d’EPS.

Souvent, on a gardé à peu près le même équilibre dans nos vies.
L’esprit d’abord, le corps ensuite.

Dormir ou bien manger, ça ne nous rapporte pas d’argent. Travailler oui, alors le choix dans l’emploi du temps est vite fait.

Sauf que dans l’édifice qu’est notre vie, l’équilibre réside dans les fondations.

La productivité au travail ou la disponibilité mentale avec nos amis, elle commence par un simple investissement sur nous-même, en prenant soin de nous.

On est plus efficace et plus dispo après une vraie nuit de sommeil que épuisé et après avoir avalé un sandwich triangle.

Le problème, en somme, ce n’est pas le temps que l’on a, mais comment on l’organise.

Assure-toi d’être équilibré avant tout le reste. Ce n’est pas une perte de temps: ton efficacité et ton bien-être en dépendent.

Dans la vie, c’est comme dans un avion : mets d’abord ton masque à oxygène avant d’essayer de sauver les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.